Explorer le pays en voiture peut être tellement gratifiant: voyagez à votre guise, prenez les détours qui vous chantent ou les raccourcis qui vous arrangent, découvrez des coins que les transports en commun ne désservent pas, ouvrez la fenêtre et admirez un peu…

Exemple: L’aller-retour de Lorgues

Cette route tape toutes les hauteurs Provençales, alors vous en aurez plein les sens, avant de vous calmer dans la tranquilité cistercienne. Pardez de Lorgues sur la D10 vers le village de Villecroze. Son centre médiéval (des pierres, des arcades, des rues -très- étroites) repose au pied de falaises voisines. Ou plutôt, dans le pied: il y a des maison troglodytes. Continuez vers Tourtour, « le village dans le ciel. À 635 m, vous y trouvez remparts, passages voûtés, et vues époustouflantes sur la mer.

Tournez, via Ampus, vers Châteaudouble. La terrasse du village donnant sur la gorde de Châteaudouble fait une belle pause café. Descendez dans les gorges puis remontez, le long de la D959 vers Comp-sur-Artuby. Vous traversez maintenant le Camp-de-Canjuers – le plus grand camp militaire d’Europe – même si vous ne le remarqueriez jamais. Vous ne penseriez jamais nonplus être dans le 21e siècle: vous grimpez des paysages plutôt sauvages et boisés.Image result for chateaudouble

Et ça ne va devenir que plus sauvage. Du Comp fortifié, vous vous dirigez vers le Grand Canyon du Verdon. Prenez la rive droite, sur la D9555, via Jabron et Trigance, un glorieux petit village surplombé par un château du 11e siècle.

Puis, vous arrivez aux Gorges du Verdon, cette étendue supernaturelle. Si les hauteurs ne sont pas trop votre truc, laissez le volant à quelqu’un d’autre, et aggripez vous. Les gorges s’étendent sur 25km et parfois la chute en bord de route est de plus de 600m. Ce vide est énorme, et est ce que l’Europe possède de plus proche du Grand Canyon (USA). La beauté de ce lieu est simplement ahurissante.

 

Related image

Si votre estomac tient le coup, déjeunez sur le rebord, à l’Auberge du Point Sublime. Cette auberge est dans la même famille depuis 1946, et est ouverte du 21 avril au 1er octobre, et sert des plats régionaux copieux.

Sortez des gorges vers Moustiers-Ste-Marie. Presque trop belle pour être vraie, Moustiers est un bonheur de petites rues, de ponts sur ruisseaux et de convivialité soudée. Ainsi, le coin peut se retrouver bondé. Si vous ne trouvez pas de place dans le parking, continuez votre route, pas la peine de se frustrer…

 

Moustiers-Ste-Marie

 

Passez en bord du Lac-de-Ste-Croix, dans lequel se jette la rivière du Verdon en sortant des gorges. Ce lac est artificiel – le résultat d’un barrage de 1973 – mais joli. Dans le village de bord de lac Les-Salles-sur-Verdon, baignez-vous ou essayez vous à la barque. Le village est moderne – l’original est sous l’eau.

Montez et descendez vers la D957 vers Aups, un autre point vénérable niché dans les contreforts des Alpes (‘Aups’ = ‘Alps’ en langue Provençale). De là, prenez la D31, virant presque immédiatement sur la D22 vers Sillans-la-Cascade, qui abrite une cascade de 30m. Il vous faudra marcher 800m pour l’apercevoir. Continuez sur la D22 vers Cotignac, où des falaises penchent sur le vieux centre et la Place au Cours est le parfait endroit pour un petit verre.

Sillans-la-Cascade
Sillans-la-Cascade

À partir de la, le paysage se calme, et vous passez Carcès et suivez les panneaux vers l’Abbaye du Thoronet – probablement la plus pure et la plus austère des trois abbaye médiévales cisteriennes. La force de sa sobriété vertigineuse est ahurissante. Vous pourrez peut-être écouter un guide chanter dans l’acoustique envoutante de l’église. Puis, le baume à l’âme, retournez tranquillement vers Lorgues.

Image result for Abbaye-du-Thoronet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *