Marseille est la plus vieille ville de France. Des marchants grecques l’ont fondée il y a 2600 ans, et depuis elle n’a pas connu beaucoup de moments calmes. En tout cas pas en 2013 – quand le grand port s’est frayé un chemin vers le titre de Capitale Européenne de la Culture pour l’année.

 

Comme dans beaucoup de ports, le déclin du 20e siècle a vu Marseille se spécialiser dans le foot, la musique, le crime et de grandiloquance provocante. Dernièrement, la ville a essayé de se redresser. Suivant d’énormes plans de rénovation urbaine, il y a assez de nouveaux ports, d’hôtels designer, de galeries, de restaurants chic et de boutiques pour remplir une année de magazines lifestyle.
Le statut de capitale Auro-Culture a été considéré comme une étape clef sur cette route vers la respectabilité. Le maire vétéran Jean-Claude Gaudin – ré-élu en 2014 – a eu beaucoup d’interets dans ce succès. Et il va sans dire que les Marseillais se sont pris au jueux. 550 millions d’euros ont été investis pour créer de nouveaux musées et des centres culturels, (certains de renommée mondiale), redinamiser les vieux centres, refaire les fronts de mer abandonnés et rendre la ville digne de ce statut mondial. It fut reconnu que, à la fin de l’année, 500 évènements avaient été lancés, surtout à MArseille mais aussi dans des villes voisinantes comme Arles et Aix-en-Provence.
Le but général était de rendre hommage à la culture Méditérranéenne, avec Marseille à son centre. Et le but a été atteint, avec imagination et panache. Mais, aussi brillante paraisse-t-elle, Marseille est restée Marseille. L’année de la culture Européenne fut tachée par des meurtres entre gangs et de la corruption policière sur une échelle notable même pour la deuxième ville de France. Ces évènements ont eu tendance à faire de l’ombre aux efforts méga-culturels. La ville est restée turbulente.
Depuis 2013, l’accent est sur la consolidation culturelle. Les musées nouveaux et renouvellés atteignent leur vitesse de croisière. Le stade de foot Stade Vélodrome – l’épicentre de la culture pour beaucoup de marseillais – va être renouvellé, et Marseille restera magnifique avec ses côtes de rochers, la mer, et l’animation d’un grand port urbain. Gardez juste la main sur votre porte-feuille, au cas où.
 

Marseille city break guide

Le meilleur moment pour se rendre à Marseille

Marseille est une destination pour toute l’année. En tant que deuxième ville de France, elle e s’éteint jamais. En hiver la météo peut être assez clémente pour se balader en t-shirt. Le printemps et l’automne sont parfaits pour des moments en extérieur – comme une balade le long des calanques. L’été dans la ville comprend les plages du Sud suivies par une soirée al fresco jusqu’à l’heure qui vous plait.

Image result for les calanques marseille

Les points d’intérêt

Toute la vie de Marseille est toujours concentrée autour du vieux port, au coeur de la bête. Ce sont désormais des bateaux de loisir – les autres ont bougé vers le grand port commercial il y a des décennies – mais c’est par là que vous devez commencer. Puis respirez le quartier du Panier – Où Marseille elle-même et la French Connection ont démarré. Le quartier de Canebière est le frein principal de la ville, aujourd’hui retrouvant sa puissante. Et ainsi va la vie à Marseille. La fascination est infinie.

Related image

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *